POUR NOS JARDINS : PLANTES ET SANTÉ : LE CHOU-ROUGE, DE GROS APPORTS ET PEU DE CALORIES

Pendant longtemps, le chou rouge a été considéré comme un excellent pectoral, efficace dans les affections pulmonaires et les bronchites. Le chou cuit, quant à lui, était utilisé pour traiter les inflammations du tube digestif et la cirrhose du foie. Aujourd’hui, les vertus du chou sont reconnues et on pense même qu’il possède une action préventive sur certains cancers.

POUR NOS JARDINS : PLANTES ET SANTÉ : LE CHOU-ROUGE, DE GROS APPORTS ET PEU DE CALORIESLe chou rouge est une très bonne source de vitamine C qui contribue au maintien de l’intégrité de la peau, aide à la cicatrisation des plaies, protège les cellules contre le vieillissement prématuré causé par les radicaux libres et facilite les fonctions immunitaires.

Le chou rouge est recommandé dans le traitement des troubles dyspeptiques (brûlures gastriques, hernies hiatales, nausées, régurgitations, dyspepsies hépatobiliaires).
Il régularise les fonctions intestinales et calme les douleurs de l’ulcère gastrique, duodénal et les gastrites. Dans les vieux traités de médecine, le jus de chou était d’ailleurs indiqué comme remède dans les affections de l’estomac et de l’intestin.

Le chou rouge est une bonne source de calcium, indispensable à la santé des os, à la contraction musculaire, à la régularisation de la pression artérielle, à la cicatrisation des plaies et à la transmission des influx nerveux.

Riche en vitamines et sels minéraux, le chou rouge est salutaire en cas d’anémie.

Le chou rouge présente des vertus antioxydantes et détoxifiantes qui protègent l’organisme contre le vieillissement cellulaire.

Riche en vitamine K, le chou rouge a une action bénéfique sur la fluidification du sang. Attention toutefois, le chou rouge est vivement déconseillé aux personnes sous traitement anticoagulant.

Avec son apport en potassium, le chou rouge réduit le risque de maladies cardiovasculaires.

Le suc de chou rouge se révèle un excellent vermifuge contre les oxyures et les ascaris.

Le chou rouge possède un principe hypoglycémiant bénéfique en cas de diabète.

En usage externe, les feuilles de chou cru appliquées en cataplasme aident à la cicatrisation des plaies et soulagent les douleurs rhumatismales et musculaires, les maux de tête, les sciatiques et les articulations douloureuses.

Cultiver le chou rouge pour ses bienfaits : Le chou a besoin d’une exposition ensoleillée mais non brûlante et d’un sol riche, profond, humide mais bien drainé.

Si vous souhaitez prolonger la récolte, pensez à échelonner les semis toutes les trois semaines, d’avril à juin.

Le chou rouge est décoratif, vous pouvez le cultiver en pot de 25 cm avec un terreau non acide.

Le chou rouge en cuisine et ses bienfaits : Pour garder le maximum de ses nutriments, consommez de préférence votre chou rouge cru ou faites-le cuire à la vapeur en le gardant croquant.


Apports nutritionnels :
Le chou rouge cru apporte 33 kcal/100 g, et lorsqu’il est cuit à la vapeur 22 kcal/100 g. Il est riche en sels minéraux et en vitamines.